Bannière

Année pastorale 2016

Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux

Cathédrale

Construction de la nouvelle cathédrale.


Cliquez ici pour voir la progression de la construction.

Météo

Morombe °C
Tuléar °C
Antananarivo °C
  21.09.2017 Wetter Ostsee

Translation

French English German Italian Polish Portuguese Spanish

Recherche

Qui est en ligne ?

Nous avons 22 invités en ligne

Statistiques de 15/08/10

Affiche le nombre de clics des articles : 827982

Visiteurs de 30/10/11

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui464
mod_vvisit_counterHier703
mod_vvisit_counterCette semaine2112
mod_vvisit_counterCe mois8757
mod_vvisit_counterTotal visiteurs530811
Accueil Nouvelles Projet "FARARANO"
PDF Imprimer Envoyer

Projet « Fararano »

 

Madagascar reste toujours parmi les pays les plus pauvres dans le monde. Et les crises politiques qui se succèdent depuis 1992 ont encore aggravé la situation sur le plan socio-économique, par exemple : presque près de la moitié (47,3%) des enfants malgaches de moins de cinq ans souffrent du retard de croissance et un quart sont des cas graves.


La majorité des populations les plus vulnérables à Madagascar vivent dans le milieu rural, et pratiquent de l’agriculture comme principale activité. Les populations qui vivent dans les zones côtières sont aussi victimes des cyclones et des inondations. Aussi dans le Sud et le Sud-Ouest, la sécheresse et l’invasion acridienne font parties des catastrophes non négligeables. Le diocèse de Morombe appartient dans ce cas.


Les premières causes de l’insécurité alimentaire à Madagascar et aussi pour le diocèse de Morombe sont : les faibles niveaux de la productivité agricole, le manque de diversité nutritionnelle et les maladies. Les catastrophes naturelles, la fragilité écologique et la mauvaise gouvernance aggravent ces conditions. A l’origine de la faible productivité agricole sont les techniques de production désuètes, l’insuffisance des infrastructures et leur mauvaise maintenance, ainsi que le manque d’accès aux services d’appui. Le fait que beaucoup de régions sont inaccessibles à Madagascar, ainsi qu’au diocèse de Morombe, surtout pendant la saison des pluies limite sévèrement les opportunités de génération de revenu et l’accès aux marchés. Les taux élevés de morbidité, aggravés par l’absence d’accès aux services de soin de santé et les faibles pratiques d’hygiène et d’assainissement minent l’utilisation des aliments. Même dans certains ménages agricoles les plus productifs, on remarque une diversification alimentaire limitée et des niveaux de malnutrition élevés.


Pour faire face à la situation alarmante à l’insécurité alimentaire des gens vulnérables dans le diocèse de Morombe, même à tout petit échelle, le CARITAS Morombe en partenariat avec le CRS/Madagascar ont mis sur les pieds le projet « FARARANO ». Ce projet est financé par FFP/USAID.


S’il s’agit de CARITAS Morombe, le programme de ce projet ciblera la population des 44 villages (Fokontany) qui se trouvent dans les 5 communes : Morombe II, Ambahikily, Befandriana Sud, Antanimeva et Basibasy.


Le programme « FARARANO » est constitué par trois principaux volets et un volet transversal technique qui sont respectivement :


  • La nutrition (femmes enceintes et allaitantes, enfants de moins de 5 ans)
  • Les moyens de subsistance (agriculture et élevage)
  • La résilience communautaire et la gestion des ressources naturelles, y compris la bonne gouvernance
  • Equité des décisions au sein de la communauté au niveau des ménages

 

Le projet a commencé le 30 octobre 2014 et durera jusqu’au 30 juin 2019.

 

Il faut espérer que ce projet améliora la vie quotidienne de la population. Nous souhaitons tout le bien à toute l’équipe de CARITAS et CRS. Courage !

 

Photos d'une foire à Angarazy

 













 


Copyright © 2010 DIOCÈSE (ECAR) MOROMBE. Tous droits réservés. Contactez: ecarmorombe@gmail.com