Bannière

Année pastorale 2016

Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux

Cathédrale

Construction de la nouvelle cathédrale.


Cliquez ici pour voir la progression de la construction.

Météo

Morombe °C
Tuléar °C
Antananarivo °C
  19.01.2018 Wetter Ostsee

Translation

French English German Italian Polish Portuguese Spanish

Recherche

Qui est en ligne ?

Nous avons 23 invités en ligne

Statistiques de 15/08/10

Affiche le nombre de clics des articles : 928656

Visiteurs de 30/10/11

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui232
mod_vvisit_counterHier314
mod_vvisit_counterCette semaine1501
mod_vvisit_counterCe mois6192
mod_vvisit_counterTotal visiteurs580640
Accueil Archives
PDF Imprimer Envoyer

Visite pastorale à Ankazoabo et à Berenty


Tout de suite après la prédication de la retraite à Antsirabe, c’est-à-dire : du 28 juillet au 06 août 2014, Monseigneur est allé tout d’abord à Ankazoabo et ensuite du 06 août jusqu’au 12 août à Berenty pour visité ces deux districts missionnaires. Le district d’Ankazoabo est parmi le plus grand du diocèse, par contre le district de Berenty est parmi le plus petit du diocèse. Ces deux districts sont confiés aux Missionnaires de la Sainte Famille. Actuellement à Ankazoabo travaillent : deux prêtres MSF et sept Sœurs Orionistes et à Berenty un prêtre MSF, pour l’instant il n’y a pas des religieuses.





Comme d’habitude, durant ces visites, l’évêque a visité plusieurs communautés et a parlé avec les différents groupes des personnes (chrétiens et non-chrétiens, responsables ecclésiaux et locaux) pour avoir une vision globale sur la vie des gens de ces régions.


Au point de vue religieuse :

  • Les communautés catholiques dans ces districts missionnaires sont assez ferventes si on regard la participation à la Messe et les prières, la responsabilité liturgique et gestionnaire, la fréquentation aux Sacrements. Mais la pastorale spécifique et ponctuelle comme pastorale des enfants, des jeunes, des adultes, des familles, de développement et sociale sont un peu délaissés à cause d’un nombre insuffisant des prêtres. Espérons que la Congrégation des Missionnaires de la Sainte Famille augmentera le nombre des prêtres y travaillant !
  • L’église à Ankazoabo a été totalement rénovée : la toiture, le plafond, les vitres dans les fenêtres, la peinture à l’intérieur et l’extérieur. Cette église a été construite il y a 50 ans, et maintenant elle a reçu l’éclat de sa jeunesse. Merci à tous ceux qui ont participé à cette rénovation.
  • A la rentrée des classes de cette année, un lycée catholique ouvrira ces portes à Ankazoabo. Une cinquantaine d’élèves du Collège catholique (Christ Roi) pourra continuer ses études et sa formation dans ce lycée.
  • L’année scolaire 2013-2014, deux écoles primaires ont été ouvertes dans le district de Berenty. Une à Berenty même (St Jean Baptiste) avec une centaine des élèves, et l’autre à Ankilivalokely avec une soixantaine des élèves. Ces des écoles sont totalement pris en charge par les parents. Merci pour cet initiative, surtout s’il s’agit de Berenty, parce que depuis longtemps on a espéré d’avoir une école catholique au centre du district.


Ankazoabo




Criquets migrateurs








Le reste d'une école










La brousse































Au point de vue civile :

  • On peut dire que ces deux zones sont totalement oubliées par les autorités centrales.
  • L’insécurité grandissante, on ne peut pas sortir ou se déplacé après le coucher du soleil ; l’augmentation de vols des zébus ; le banditisme ; on tue maintenant des femmes et enfants ; on les prend en otage ou comme des otages pour se protéger de poursuites ; la corruption omniprésente, avec l’argent on peut tout arranger.
  • La population n’a plus de confiance aux autorités civils et militaires. Elle se tourne vers la sorcellerie et l’utilisation des gris-gris. Par exemple : maintenant chaque village a un sorcier, on l’appelle « Dzama », qui protège les troupeaux des zébus et d’autres biens du village par les gris-gris et les sorts de tout genre. Ce sorcier est payé par les villageois. Pour l’instant, il paraît, cela marche !? Et oui, la foi peut même déplacer des montagnes !
  • On dit que l’augmentation de vols des zébus est surtout le fruit de la présence d’une usine chinoise de transformation et mis en boite de la viande bovine à Tuléar. Cette usine achète un zébu au prix presque quatre fois plus cher qu’au marché et elle a besoin 80 zébus par jour. Pour trouver le nombre (cota) nécessaire des zébus d’une façon légale n’est pas évident, donc il se peut qu’elle utilise des zébus volés.
  • Et en plus de tout cela, il y a encore de criquets migrateurs qui ravagent des plantations.


Berenty




Les pistes








La brousse
















Le soleil joue!










La rizière










Isalo - jolie coin, mais bien dangereux! Lieu des voleurs et bandits.













Nous disons à cette population et les catholiques d’Ankazoabo et de Berenty : courage ! Nos prières vous accompagnent.

 


Copyright © 2010 DIOCÈSE (ECAR) MOROMBE. Tous droits réservés. Contactez: ecarmorombe@gmail.com