Bannière

Année pastorale 2016

Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux

Cathédrale

Construction de la nouvelle cathédrale.


Cliquez ici pour voir la progression de la construction.

Météo

Morombe °C
Tuléar °C
Antananarivo °C
  19.01.2018 Wetter Ostsee

Translation

French English German Italian Polish Portuguese Spanish

Recherche

Qui est en ligne ?

Nous avons 17 invités en ligne

Statistiques de 15/08/10

Affiche le nombre de clics des articles : 928656

Visiteurs de 30/10/11

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui232
mod_vvisit_counterHier314
mod_vvisit_counterCette semaine1501
mod_vvisit_counterCe mois6192
mod_vvisit_counterTotal visiteurs580640
Accueil Archives
PDF Imprimer Envoyer

Visite pastorale à Ankiliabo

Tout de suite après la visite pastorale du district missionnaire de Manja, Monseigneur a continué, du 02 juin au 06 juin 2014, la visite à Ankiliabo. Ankiliabo se trouve environ de 65 km au Sud de Manja, donc 130 km au Nord-Est de Morombe. Cette petite ville de 5.000 habitants est le centre de la commune rurale. Actuellement un prêtre diocésain et un diacre en stage pastoral y travaillent.


On peut dire qu’à Ankiliabo se trouve la plus jolie église du diocèse.




Il y a aussi une école primaire avec un peu plus que 200 élèves et 8 instituteurs. Une autre école primaire avec 130 élèves se trouve à Ampasikely.


Normalement, selon l’accord déjà fait, l’année prochaine une communauté des Sœurs des Missionnaires et Adoratrices de la Sainte Famille va s’installer à Ankiliabo.




En arrivant dans la région d’Ankiliabo on constate des changements et améliorations dans le développement de cette région :


  • La route entre Ankiliabo et Manja est en train d’être réparée. Environ les 40 km de 65 km sont déjà finis. Le déplacement ne prend pas beaucoup de temps, par exemple : auparavant il fallait à peu près les 3 heures pour parcourir ce distance, maintenant par contre seulement une heure.
  • A Bevoay, sur la rivière Mangoky, une entreprise chinoise fait une deuxième prise d’eau pour pouvoir augmenter la production du riz à Angarazy et à Ambahikily (Samangoky). Cet investissement doit être fini dans deux ans.


Ces travaux perturbent considérablement le trafic du bac, il faut attendre plus qu’une heure pour traverser la rivière Mangoky.


Construction de la prise d'eau à Bevoay












Bac à Bevoay










Si on regarde la vie au point de vue religieuse, on constate aussi d’améliorations : communauté ecclésiale est plus fervente et structurée, les églises et les écoles marchent bien.


Par contre, si on regarde la vie de la société, c’est une dégringolade totale : insécurité (zone rouge), corruption, vols des zébus, égoïsme (chacun pour soit), souvent les gens en brousse ne dorment pas chez soit. Par exemple : durant la visite de Monseigneur, les gendarmes ont fait une exécution publique (poteau) des deux bandits qui ont fait tremblé la région.


Quand on sera en paix et travaillera tranquillement ? Pour l’instant, la question doit rester sans réponse ! Prions !


Ankiliabo







Matsia - Rangainomby







Ampasikely







 


Copyright © 2010 DIOCÈSE (ECAR) MOROMBE. Tous droits réservés. Contactez: ecarmorombe@gmail.com